description
Au milieu des collines de la Nouvelle Galle du Sud en Australie, se trouve une église perchée. De ses murs s'échappe une fumée enveloppante et rassurante, aux notes de bois de cade fumé, presque brulé, soutenues par l'encens de Somalie qui se consume avec force. À l'intérieur plane une atmosphère propice à l'ascèse, cette discipline visant à la perfection spirituelle par des efforts répétés : ils ont ici l'odeur herbacée de l'angélique mêlée à la vivacité de la mandarine. En fond, le musc animal fait écho à la nature de l'homme. Le nez de Bois d'Ascèse, Julien Rasquinet, signe un véritable hommage aux souvenirs d'enfance de la créatrice australienne Naomi Goodsir : le souvenir olfactif de son premier atelier en Australie, une église désaffectée où elle faisait des feux de bois. Le résultat : un sillage boisé enveloppé d'encens puissant.
Naomi Goodsir

Bois d'Ascèse

Homme
150,00 €
Plus d’information
familles Angelique, Bois de cade, Cedre, Encens (oliban), Mousse de chene, Tabac blond
notes de tête Angelique, Mandarine italienne
notes de coeur Encens (oliban), Tabac blond, Whisky
notes de fond Bois de cade, Cedre, Mousse de chene, Musc
Alcohol Denat, Fragrance (Parfum), Water (Aqua), Limonene, Hydroxycitronellal, Cinnamal, Linalool, Benzyl benzoate, Eugenol, Coumarin, Isoeugenol, Geranio
avis nose

Un environnement idéal pour pratiquer l’exercice spirituel de l’ascèse : la fraicheur de l’angélique et de la mandarine apportent, comme un nouveau souffle, vitalité et harmonie. L’encens, symbole de divinité, embaume et se mêle au cèdre et au musc, pour remplir la pièce d’une fumée apportant calme, repos et béatitude.

écriture Nose Team
avis parfumeur

Un parfum plutôt masculin puissant, baumé et sombre, que le cuir fait ressortir. L'inattendu olfactif ? Le côté fumé, que le bois de cade, complexe, similaire au bouleau, enrichi.

écriture Mark Buxton
avis journaliste

Nouveau trublion de la parfumerie à l’imaginaire débridé, la modiste australienne s’inspire cette fois-ci d’une chapelle nichée dans les collines de Nouvelle-Galles du Sud, état du sud-est de l’Australie. L’excentricité de la créatrice s’exprime, par cette note de bois brûlé qui prolonge jusqu’au ciel un nuage d’encens de Somalie auxquelles se mêlent des effluves de whisky tourbé comme un hommage du séculaire au sacré. Un acte de création pur, sans référence, hors les modes et les codes.

écriture Lionel Paillès

Naomi Goodsir

De Sydney en passant par l’English National Opéra de Londres, la chapelière australienne Naomi Goodsir a déposé ses malles en France, où elle a installé son atelier. C'est l’une des dernières chapelières à concevoir de chapeaux « couture » faits main. Naomi collabore avec les plus grands : le réalisateur Iain MacKenzie, le rappeur Kanye West, Les Bains Paris ou encore la styliste Amanda Harlech. En 2015, Vogue Italia l’a présentée comme l’un des « nouveaux talents les plus prometteurs », pour ses chapeaux sculpturaux.