description
Cette bougie aux effluves de résine est un véritable voyage dans le temps. La myrrhe, qui est ici à l'honneur, est une résine odorante utilisée dans l'Antiquité en guise d'offrande aux dieux. Son arôme chaud aux accents de cuir et d'épices était déjà populaire en Egypte puis en Grèce. De subtiles notes de pin viennent accompagner son parfum, sublimé par les notes de cannelle et de styrax. Digne des dieux, son parfum s'élève et apaise les esprits. La durée moyenne de combustion est de 60 heures. Cependant, il est conseillé de ne pas laisser la bougie brûler plus de 4 heures consécutives pour éviter d'endommager la mèche. L'entretien nécessite de couper de manière régulière la mèche, afin de ne pas la noyer, mais surtout de ne pas provoquer de fumée noire.
Diptyque

Bougie Parfumée Myrrhe

Homme
54,00 €
Plus d’information
familles Cannelle, Myrrhe, Pin, Styrax
notes de tête Cannelle
notes de fond Elemi, Myrrhe, Pin, Styrax
avis nose

Véritable voyage mystique, la Bougie Myrrhe met à l'honneur l'un des ingrédients remis à Jésus par les trois Rois Mages à Bethléem. Diptyque nous plonge ici au cœur des traditions sacrées, où la myrrhe, l'encens et le bois sont brûlés pour se connecter au divin. Agrémentée de notes de pin et de styrax, une fois allumée, la bougie prend de l'ampleur et nous dévoile un sillage très puissant. Nous sommes ainsi subjugués par la profondeur et par le caractère de ses arômes au fort pouvoir relaxant.

écriture Nose Team
avis parfumeur

Travail véritable autour de l'encens et de sa profondeur. Celui-ci, très fort dans la composition, s'allie à des notes vertes évoquant l'odeur des aiguilles de pin qui apporte un brin de fraîcheur à la pyramide. L'inattendu olfactif : l'association des accords résineux du sapin avec ceux encore plus profonds de l'élémi, du styrax et de la myrrhe.

écriture Mark Buxton
avis journaliste

Il suffit d’allumer la mèche pour être transporté illico quelque part dans l’Antiquité, dans un temple égyptien ou romain, l’un de ces lieux sacrés où les parfums étaient offerts en cadeau aux dieux. Les odeurs délicates de la résine de myrrhe se consument lentement, imprimant au lieu un sentiment de détente méditative. Les sensations chaudes, baumées et épicées s’emparent de chaque recoin de l’espace et exaltent des images de belle nature sauvage, de désert Somalien, de soleil écrasant. Soudain, on se remémore que la gomme de myrrhe dorée faisait partie des présents précieux des Rois mages à l’enfant Jésus et voilà que le voyage dans le temps recommence, boucle temporelle et délice olfactif. « La myrrhe, la myrrhe, la myrrhe… Toujours la myrrhe », comme disait l’autre.

écriture Lionel Paillès

Diptyque

La maison a été fondée en 1961 par trois personnalités singulières, unies par une forte alchimie esthétique : Christiane Montadre-Gautrot, Yves Coueslant et Desmond Knox-Leet. Nourris d'une passion commune pour le dessin, ils créent ensemble des motifs pour les tissus et papiers peints, et décident d'ouvrir leur première boutique avec deux entrées (comme un diptyque) à Paris, Boulevard Saint Germain.